Calendrier

Séance culte THE WICKER MAN @ American Cosmograph

À la rencontre du distributeur Marc Olry (Lost Films)
Projection du film culte THE WICKER MAN
Précédée d’une rencontre avec Marc Olry

Dimanche 6 septembre 2020 à 13h13
American Cosmograph
Tarifs habituels (7€ plein tarif, 5€ tarif réduit)

Sur une île écossaise reculée, où d’ordinaire rien ne se passe, des disparitions d’enfants finissent par alerter la police. Le sergent Neil Howie est dépêché sur place pour enquêter sur le cas de Rowan Morrison, une jeune fille qui n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs mois. Malgré l’hostilité et le mutisme des habitants, le policier va petit à petit mettre au jour des événements étranges et des cérémonies d’un autre âge.

Posted in 6 septembre, Évènements, Projection.

dimanche 6 septembre
13:30
@ American Cosmograph

Projection introduite par Marc Olry

Le folk horror, ou horreur folklorique, est un sous-genre du cinéma d’horreur apparu en Angleterre à la fin des années 60 lorsque l’opinion publique commence à s’interroger sur le bien-fondé des sociétés utopistes (issues du mouvement hippie) et du retour en force des traditions préchrétiennes. Une flopée de films faisant références à des sociétés païennes isolées, adeptes de rites obscurs, de sorcellerie, de libertinage et de sacrifices humains, vont ainsi voir le jour jusqu’à la moitié des années 70.

Parmi eux, un long-métrage va sortir du lot : THE WICKER MAN. Le premier film du britannique Robin Hardy va avoir la trajectoire typique du film culte : rapidement oublié de la mémoire collective, il ne doit sa survie qu’aux cinéphiles passionnés et amateurs du genre. Il faudra attendre la fin des années 90 pour qu’il soit réévalué à sa juste valeur par la BBC et le British Film Institute : à l’aube des années 2000, les deux institutions s’accordent à dire que THE WICKER MAN est un des meilleurs films de l’histoire du cinéma britannique. Tout simplement.

Depuis, des réalisateurs se sont essayés au folk horror avec plus ou moins de réussite. Jusqu’en l’an de grâce 2019 marqué par la sortie en salle de Midsommar. En plus d’être une des grandes réussites cinéma de l’année dernière, le film d’Ari Ester se révèle être une des plus réjouissantes propositions de folk horror de ces dernières années. Et l’occasion idéale pour redécouvrir en salle l’exceptionnel THE WICKER MAN.

affiche